EditoHors-jeu

[Dossier Médias et Hockey] Fanseat/ Playsight : impacts financiers, technologie, retour sur un flop.

En plein coeur de l’été la FFHG annonçait le renouvellement de son partenariat avec Fanseat pour la diffusion du hockey en France. Ce partenariat couvre la Synerglace Ligue Magnus, la D1 mais également les matchs de U17 et U20. La couverture est totale, le partenariat durera 4 ans, les premières diffusions tournent alors à la catastrophe. Plan de Match revient pour vous sur ce partenariat.

Ce partenariat inclut une nouvelle technologie développée par la société Playsight. Cette technologie fonctionne sur une base de stitching, c’est-à-dire un recadrage numérique dans du 8K. Le tout est géré par l’intelligence artificielle déportée. Cela permet au diffuseur de ne pas utiliser un homme derrière chaque caméra. L’effet « Waouh » a probablement permis à Fanseat d’attirer quelques abonnés supplémentaires, selon nos estimations en début de saison Fanseat devait compter entre 3 et 4 000 abonnés..

Pour vous faire une idée de ce que cela pourrait donner, vous trouverez dans la vidéo ci-dessous un exemple de ce que cela peut donner lorsque cela fonctionne.

Au-delà de cette technologie, les caméras permettent d’avoir une vision sur l’ensemble du jeu et le tout est géré automatiquement par l’intelligence artificielle encore une fois. Sur le papier c’est révolutionnaire et cela apporte énormément à la diffusion du sport pour les téléspectateurs mais pas uniquement.

Comme vous l’avez vu dans la vidéo de présentation il permet d’analyser le jeu global, la tactique et enfin les placements de chaque joueur. C’est par exemple un outil intéressant pour travailler sur les statistiques avancées.

Malheureusement entre le papier et la réalité il y a un fossé. Pour que cela fonctionne parfaitement il faut plusieurs éléments. Tout d’abord avoir un très haut débit dans chacune des patinoires. Il ne semble pas que cela soit le cas aujourd’hui. Il faut également que l’intelligence artificielle soit bien « entraînée » à capter le jeu. Le hockey sur glace est le sport le plus rapide qui soit, Playsight est en version bêta sur la partie hockey. La France est le premier contrat obtenu par la société selon nos informations.

Par ailleurs le délai entre la signature du partenariat et le début de la saison était trop court pour installer et tester toutes les caméras sur les onze patinoires de Magnus a minima. En effet l’installation est au minimum de 3 jours, sachant que la plupart des patinoires n’appartiennent pas aux clubs mais aux municipalités. Il fallait avoir l’aval des municipalités pour commencer les travaux en plein mois d’août…

Ce partenariat permet également d’avoir une source fiable pour les vidéos, ainsi comme nous l’ont confirmé plusieurs entraineurs de Magnus ils sont dans l’obligation d’utiliser les images Fanseat pour porter réclamation.

Il est à noter que les images transmises aux équipes sont exactement les mêmes que celle fournies aux téléspectateurs. Depuis le début de la saison il est arrivé sur plusieurs matchs qu’aucune image ne soit disponible.

Tout cela désorganise les clubs dans leur gestion au quotidien puisqu’ils ne peuvent plus porter réclamation, ils ne peuvent pas non plus s’appuyer sur les vidéos Fanseat pour le coaching vidéo ; ainsi ils utilisent tous le système « D » pour avoir leurs propres vidéo de leurs matchs.

Enfin cette technologie qui désorganise les clubs dans leur quotidien a également un impact financier. Selon nos estimations la fédération a dépensé près de 170 000 € pour l’installation de toutes les caméras. L’ensemble du dispositif comprend près de 11 caméras. Concernant les clubs ils payent une redevance pour utiliser l’outil 1 500 € cette saison et 6 500 € la saison prochaine.

Fanseat avec Playsight pourrait apporter un élément différenciant et très novateur dans la médiatisation du hockey. La technologie ne semble pas prête, la VAR permettrait de rendre plus professionnelle la ligue.  Malheureusement aujourd’hui tout le monde est perdant sauf peut-être Playsight… Le premier perdant est le hockey sur glace qui n’améliore pas son image.

[NDLR : La Fédération et Fanseat doivent faire un communiqué en commun qui était prévu le 17 puis le 18 octobre dernier]

L'auteur
Rédacteur en chef, éditorialiste
Contributeur pour Hockey Hebdo depuis plusieurs années. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015.
×
Rédacteur en chef, éditorialiste
Contributeur pour Hockey Hebdo depuis plusieurs années. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015.

Laissez un commentaire

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share