Ligue Magnus

Grenoble se donne un peu de souffle

Pour la 22ème journée de la Ligue Magnus, les Brûleurs de Loups de Grenoble ont accueilli les Aigles de Nice. Au classement, Nice occupe la 2ème position avant la 22ème journée, Grenoble est 7ème mais les Aigles comptent 16 matchs joués contre 10 matchs joués par les BDL. Si on crée un classement en fonction de points gagnés en moyenne par équipe depuis le début du championnat, Nice serait 4ème avec 1,63 points gagnés par match et Grenoble serait 5ème avec 1,60 points par match. Les deux équipes se sont inclinées lors de leurs dernières rencontres : Nice s’est inclinée à Bordeaux le 6 février avec le score 3 à 0 et Grenoble perdu à domicile face aux Scorpions de Mulhouse 28 janvier avec le score 1 à 3. Les Isérois étaient au repos pendant 15 jours après leur match annulé à Gap à cause de cas COVID-19 détecté au sein de l’équipe gapençaise.

 
Manque de rythme ou volonté de gagner, les Grenoblois ont du mal à rentrer dans le match. Ils perdent le palet dans leur zone défensive sous la pression des visiteurs. Ce sont également les Isérois qui ouvrent le compteur des pénalités à 2 minutes de jeu seulement. Lors de l’infériorité numérique, l’unité spéciale d’Edo Terglav marche très bien en défense. Malgré les efforts des Niçois, les BDL arrivent à garder le palet loin de la cage de Lukas Horak.
Il va falloir attendre la 12ème minute de jeu pour voir l’ouverture du score dans cette rencontre. En supériorité numérique après la faute de retenir de #21 de Nice, Radomir Heizer, les Grenoblois installent leur jeu de puissance devant la cage de Rok Stojanovic et trouvent la faille dans la défense des azuréens (1-0)
Sacha Treille marque le 2ème but en supériorité numérique également 2 minutes plus tard (2-0).
A la fin du 1er tiers, les Isérois ne quittent plus la zone défensive des Aigles, mais les visiteurs réussissent à maintenir le score de 2-0 avant de rentrer aux vestiaires.
Carte des tirs du premier tiers pour les Brûleurs de Loups
 
Les hommes d’Edo Terglav entament le 2ème tiers en power play suite à la pénalité du retard de jeu que les Niçois ont pris à la fin du 1er tiers. Cette unité spéciale n’apporte rien aux Grenoblois. 2 minutes plus tard Yann Sauvé prend le contrôle de la rondelle à l’entrée de la zone offensive, le slap de canadien depuis la ligne bleue traverse toute la zone en plein centre et finit dans la cage de Nice (3-0).
Les visiteurs deviennent de plus en plus nerveux. La précipitation des Aigles amène des passes et des tirs imprécis. De plus, les BDL mettent leur défense assez haut, les hommes de Stanislas Sutor n’ont pas le choix, ils sont obligés d’effectuer des tirs lointains. A la 36ème minute de jeu un de ces tirs lointains franchit la ligne rouge de la cage de Lukas Horak. Peter Hrehorcak envoie la rondelle depuis le cercle droit de l’engagement de sa zone offensive. Le portier des BDL touche le palet mais le tir est très fort pour que le jeune tchèque puisse l’arrêter.
La contre-attaque des Brûleurs de Loups ne se fait pas attendre, Aurélien Dair fait une passe derrière à l’aveugle pour Damien Fleury qui lance le palet en plein centre au fond des filets de Rok Stojanovic (4-1).
30 secondes plus tard, Peter Valier marque le 5ème but pour les BDL. Avec ce but, Peter Valier devient le meilleur buteur de l’équipe de Grenoble.
A la fin du 2ème tiers Sébastien Bisaillon rejoint la porte des prisons pour 2 minutes après la faute de dureté signalée par le corps arbitral, alors que défenseur canadien de Grenoble était très loin de l’action et de plus cette arrêt de jeu a rompu l’attaque grenobloise 3 contre 1. Les hommes d’Edo Terglav commenceront le dernier tiers en infériorité numérique.
Carte des tirs des Brûleurs de Loups du deuxième tiers
 
Pour le 3ème tiers, Julian Barrier Heyligen remplace son collègue Rok Stojanovic dans la cage des Aigles de Nice. Les visiteurs veulent revenir dans le match, ils semblent être fâchés et revanchards, néanmoins il leur manque de la vitesse. Les hommes de Stanislas Sutor arrivent à gagner la zone neutre mais cela n’a aucun impact sur la construction de jeu des BDL. Si dans les 2 premiers tiers les duels physiques étaient principalement gagnés par les Niçois, dans le troisième tiers, les visiteurs se retrouvent en difficulté dans cette exercice également.
A 6 minutes de la fin du match, les Grenoblois se retrouvent à 6 sur la glace. Les visiteurs profitent de leur power play pour mettre le 2ème but. Cela ne suffira pas pour s’imposer sur la glace iséroise.
 
Cartes des tirs des Brûleurs de Loups pour le troisième tiers
Les Grenoblois ont besoin de plus de temps pour démarrer leur jeu et prendre la place sur la glace. Lukas Horak est présent derrière pour assurer ce temps de démarrage pour son équipe sans avoir encaissé de buts. Sur la longueur des matchs, les Brûleurs de Loups sont plus stables et tiennent mieux physiquement. C’est une de stratégies de faire courir l’adversaire, l’épuiser, avant d’imposer son jeu. Pour cette stratégie il faut assurer derrière en défense. Avec les gros gabarits techniques comme Kyle Hardy ou Yann Sauvé par exemple, cela ne semble pas être un problème pour les hommes d’Edo Terglav. A noter que 6 joueurs de Nice étaient blessés, l’équipe azuréenne n’a récupéré que 2 défenseurs pour affronter Grenoble, a annoncé Stanislas Sutor lors de la conférence de presse d’après le match. Notons également la capacité des Brûleurs de Loups à mettre en place le jeu de puissance et le jeu défensif qui permettent de garder le palet dans la zone offensive lors des avantages numériques.

Le match par les stats :

Les Brûleurs de Loups ont bien maitrisé leur sujet, ils surperforment Nice en terme de buts anticipés 4.3xG vs 1.31xG ou encore 24 chances de marquer contre 7.

Laissez un commentaire

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share