EditoHors-jeuPatinoire

L’ICEPARC d’Angers, un bel outil pour le hockey.

Angers était à la fête le week-end des 14 et 15 septembre avec l’inauguration de l’ICEPARC. Nous avons eu l’opportunité d’assister à cette inauguration. Cela nous permet de lancer notre enquête sur les patinoires en France.

La Métropole d’Angers et la Ville ont vu les choses en grand pour inaugurer ce nouveau complexe de glace, en effet les festivités étaient prévues pour durer tout le week-end. Cela a débuté par une mise en scène de tous les sports de glace avec à la baguette le médaillé Olympique Philippe Candeloro. Le point d’orgue de ce week-end festif était le match Angers – Rouen le 15 septembre à 16h00.

Arrêtons nous quelques instants sur cet écrin pour les sports de glace en Anjou. Il s’agit de la troisième patinoire en France en termes de capacité avec près de 3 536 places assises en configuration hockey.

L’ICEPARC remplace le Haras qui datait de 1982, pour cela il a été nécessaire d’investir 28 millions d’Euros co-financé par la ville, la métropole, la région et enfin l’Etat. C’est un vrai pari que font les pouvoirs publics en Anjou. D’ailleurs le président Luc Tardif ne s’y trompe pas. Un projet de patinoire on y va lorsque les élus sont tous solidaires pour faire avancer les choses nous déclarait-il lors de cette inauguration.

Un projet de patinoire on y va lorsque les élus sont tous solidaires pour faire avancer les choses

Il est à noter que la Fédération Française de Hockey sur Glace est partie prenante dans ce projet avec la FFSG et les clubs locaux. Notons que la FFHG a une cellule dédiée pour la construction de patinoire, elle est incarnée par Philippe Lacarrère et Benjamin Billet. Ils sont régulièrement au contact des acteurs locaux qui souhaitent travailler à la construction d’une patinoire. C’est un projet où tous les acteurs du monde de la glace se sont mis autour de la table pour sa réussite. Le moins qu’on puisse dire c’est que c’est réussi.

Au-delà du projet de construction, il y a la vie de la patinoire et son exploitation qui doit être travaillée en amont du projet. Ici à Angers comme dans huit autres patinoires de France, c’est l’UCPA qui a obtenu l’exploitation, dans le cadre d’un contrat d’affermage de 10 ans. 

Ce type de fonctionnement permet à la patinoire de vivre au quotidien et de rentabiliser son exploitation tout en s’adressant à tous les publics (jeunes, familles, scolaires ou encore les centres de loisirs et les handicapés).

Afin de rendre l’expérience agréable l’ICEPARC s’est doté d’un espace restauration d’une superficie de 200m² avec une terrasse de 70m². L’UCPA qui gère déjà l’Aren’ice de Cergy a l’expérience de ce type de bien public.

Nous avons huit patinoires en gestion, nous savons comment rendre dynamique ce type d’infrastructure nous déclare Cédric Gassiot, le directeur du site.

Nous avons huit patinoires en gestion, nous savons comment rendre dynamique ce type d’infrastructure

Définitivement l’ICEPARC s’inscrit comme un véritable lieu de vie de la métropole Angevine et c’est tout l’enjeu des pouvoirs publics comme de l’exploitant. Nous avons en France une nouvelle patinoire de bon standing, est-ce l’arbre qui cache la forêt ? 

Non, nous avons pu voir au travers des publications de la FFHG que d’autres patinoires étaient en cours de réhabilitation ou que de nouvelles étaient en cours de construction. C’est bon signe. Plan de Match ouvre ici un dossier sur les patinoires en France. En effet sans infrastructure de qualité, le hockey ne peut pas se développer convenablement et dénicher de nouveaux talents. C’est une des clés du développement du hockey. Nous irons plus avant dans ce dossier en allant à la rencontre de l’ensemble des acteurs pour vous apporter toutes les informations sur ce sujet…

Le dossier est ouvert. Affaire à suivre sur Plan de Match.

L'auteur
Rédacteur en chef, éditorialiste
Contributeur pour Hockey Hebdo depuis plusieurs années. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015.
×
Rédacteur en chef, éditorialiste
Contributeur pour Hockey Hebdo depuis plusieurs années. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015.

Laissez un commentaire

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share