Ligue Magnus

PRÉSENTATION DE LA SAISON 2019-2020 : MODE D’EMPLOI

Avant le début de la saison 2019-20 de Ligue Magnus, Plan de match vous présente l’ensemble des effectifs du championnat de France. Dans ce premier article de cette série, on vous présente le mode d’emploi de ces présentations entre statistiques, projections, interview, analyse, etc.

S’il est assez facile de faire une revue d’effectif en NHL, ce n’est pas forcément le cas en Ligue Magnus. En effet, dans le meilleur championnat du monde, les joueurs bougent entre les clubs mais, pour la grande majorité, ne quittent pas la ligue. De plus, les joueurs qui rejoignent le championnat outre-Atlantique font parties des meilleurs du monde et ne sont donc pas inconnus des journalistes ou des partisans de la NHL. Ce n’est pas le cas de la Ligue Magnus. En effet, à chaque intersaison, des joueurs de premier plan du championnat s’en vont et certains joueurs qui n’ont jamais joué en France arrivent. Alors, à moins de regarder des dizaines, voire des centaines, de matchs de tous les championnats du Monde durant l’été, difficile de se faire un avis sur tous les joueurs rejoignant le championnat de France et donc de juger les effectifs de Ligue Magnus. De nos jours, grâce au site EliteProspects, qui compile les statistiques de base de l’ensemble des championnats mondiaux, il est possible de se faire un avis sur ces joueurs sur la base de leur « CV » et de leurs statistiques. Mais, là encore, difficile de savoir ce que telles statistiques dans tel championnat valent comparé à telles statistiques dans tel autre championnat. Alors, pour pouvoir donner du sens à ces statistiques et ainsi pouvoir avoir un avis plus précis sur le niveau des joueurs qui rejoignent le championnat, Magnus Corsi a développé un système de projection de points pour la saison à venir basé sur l’historique des joueurs venant d’une ligue donnée et arrivant en Ligue Magnus. Ce système de projection de points sera à la base des articles à venir.

Le système de projection expliqué

Ce système, comment marche-t-il ? Tout d’abord, pour pouvoir estimer le nombre de points qu’un joueur peut marquer dans la saison à venir, il faut regarder ce que ce joueur a produit dans les années passées. Le modèle de projection de Magnus Corsi conserve les trois années précédentes pour chaque joueur, c’est-à-dire, pour cette saison, les saisons 2018-19, 2017-18 et 2016-17. Ensuite, il faut pondérer le nombre de points par match obtenus selon la ligue dans laquelle le joueur a obtenu ses statistiques. Pour cela, Magnus Corsi a compilé les statistiques de tous les joueurs étant passés par la Ligue Magnus sur les 20 dernières années avant leur arrivée et une fois en Ligue Magnus. Ainsi, le modèle est capable de donner un coefficient multiplicateur à chaque ligue. Concrètement, si les joueurs d’une Ligue A marque 2 fois moins de points en moyenne lorsqu’ils arrivent en Ligue Magnus, leur total de point/match obtenu dans cette Ligue A sera divisé par 2 pour obtenir la projection. 

Une fois ce travail réalisé pour les trois dernières saisons du joueur, le modèle réalise une moyenne de la projection qu’offre ses trois dernières saisons et on obtient la projection presque finale de ce joueur. Presque, car un dernier facteur doit être pris en compte : l’âge d’un joueur. En effet, on peut s’attendre à une progression pour les jeunes joueurs et à un déclin pour les plus anciens. Ainsi, en se basant encore une fois sur les chiffres des dernières années et l’évolution moyenne des joueurs de Ligue Magnus à tel ou tel âge, le modèle ajuste la projection de chaque joueur selon son âge. Ainsi, un jeune de 20 ans verra sa projection être multiplié par 1.33 alors que la projection d’un vétéran de 35 ans aura un coefficient de 0.87.

Il faut noter que ces projections ne sont qu’indicatives et qu’il est évident que certains joueurs dépasseront largement leur projection tandis que d’autres se retrouveront bien en dessous. Ces chiffres sont basés sur des moyennes et ne prennent pas en compte de nombreux éléments comme le contexte d’utilisation qui peut changer, le niveau de l’équipe dans laquelle était le joueur au sein de son championnat, l’éclosion précoce ou non de ce joueur, l’adaptation à un nouveau championnat, un nouveau pays, etc… Néanmoins, ce modèle permet de donner une première indication objective sur le niveau de chaque effectif.

Aller plus loin

Malgré tout, les articles à venir ne se limiteront pas à une simple succession de chiffre d’autant que ceux-ci ne sont basés que sur les points marqués et qu’ils n’englobent donc pas tout ce qu’il se passe sur la glace (comme la défense par exemple). Alors, pour aller plus loin, Plan de Match vous proposera l’analyse la plus profonde possible avec toutes les ressources disponibles. Vous retrouverez notamment dans les présentations de chaque club des interviews pour réussir à cerner du mieux possible l’ensemble des points forts et des faiblesses de chaque équipe.

Par ailleurs, un alignement type de chaque équipe sera présenté dans chaque article. Evidemment, Plan de Match n’est pas dans la tête des coachs et ces alignements ne représentent pas fidèlement les lignes telles qu’elles seront au premier jour de la saison. Néanmoins, en se basant sur les projections de points, nos connaissances et nos échanges avec les membres du staff des équipes, cette projection d’alignement permettra d’y voir plus clair sur la composition des équipes.

Mathieu Brosseau
Mathieu Brosseau a pratiqué le hockey dans son enfance, depuis, il l’analyse. D’abord journaliste à Hockey en France, il fait ensuite une pige chez Hockey Archives lors des Jeux Olympiques et, plus régulièrement, sur Le Sport Dauphinois où il parle de hockey mais aussi d’autres sports. Entre temps, il se spécialise dans l’analyse statistiques et se lance dans le projet Magnus Corsi dès le départ avec Thibaud Chatel ce qui lui permettera également de passer de l’autre côté du rideau en devenant analyste statistique d’une équipe de D2. Par ailleurs, il monte également, avec Matthieu Davin, le podcast On Refait La Glace
×
Mathieu Brosseau a pratiqué le hockey dans son enfance, depuis, il l’analyse. D’abord journaliste à Hockey en France, il fait ensuite une pige chez Hockey Archives lors des Jeux Olympiques et, plus régulièrement, sur Le Sport Dauphinois où il parle de hockey mais aussi d’autres sports. Entre temps, il se spécialise dans l’analyse statistiques et se lance dans le projet Magnus Corsi dès le départ avec Thibaud Chatel ce qui lui permettera également de passer de l’autre côté du rideau en devenant analyste statistique d’une équipe de D2. Par ailleurs, il monte également, avec Matthieu Davin, le podcast On Refait La Glace
instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share