Equipes de FranceInternationalInterviews

Gwendoline Gendarme « les joueuses sont parfois obligées de travailler plus de 40 heures par semaine »

Alors que la France va accueillir les championnats du monde à Angers en Avril 2020, Plan de Match vous proposera tout au long de la saison un point régulier sur le hockey féminin Français. Nous vous avons proposé l’interview d’Emmanuel Colliot, nous continuons avec Gwendoline Gendarme qui joue à Neuchâtel, en Suisse : son intégration, ses objectifs, sa vie de hockeyeuse.

Plan de match : Nouvelle saison, nouvelle équipe, comment s’est passé ton intégration à Neuchâtel? Comment cela s’est-il concrétisé?

Nouvelle saison oui mais de retour dans une équipe que je connais bien. J’ai fait partie de la Neuchatel Hockey Academy lors de la saison 2017/2018 donc c’est un retour pour moi. Connaissant déjà certaines têtes de l’équipe mon retour a été très apprécié. Mon intégration a été plus facile, j’ai eu le sentiment de n’être jamais partie.

J’ai obtenu le rôle d’assistante dans cette équipe et c’est une fierté, j’avais déjà eu le A il y a deux ans et revenir avec cette même lettre prouve que le coach a toujours confiance en moi; la maturité aidant il sait ce que je peux apporter à cette jeune équipe.

ESPOO, FINLAD – APRIL 3: France’s Gwendoline Gendarme #22 2019 IIHF Ice Hockey Women’s World Championship at Metro Areena (Rink 2) on April 3, 2019 in Espoo, Finland. (Photo by Matt Zanbonin/HHOF-IIHF Images)
Plan de match : peux-tu nous dire comment le hockey s’organise dans cette équipe ? (hors glace, coaching, suivi physique, nutrition…)
Ici la préparation physique se fait juste avant les entraînements glace. Cette année notre entraîneur nous a trouvé un petite box où il a pu y mettre différentes structures de musculation. Après le hors-glace, nous enchaînons directement avec l’entraînement sur glace. Nous partageons parfois la glace avec la ligue C et D de Neuchâtel. Le niveau est parfois très hétérogène mais cela nous permet d’avoir plus de personnes sur la glace.
Plan de match :  Vois-tu une différence avec ce que tu as pu vivre en SDHL à Djurgardens ?
La plus grande différence c’est le manque de professionnalisme dans cette ligue.  En effet les joueuses sont parfois obligées de travailler plus de 40 heures par semaine (ce qui représente un temps plein en Suisse), d’autres font plus de deux heures de route pour venir sentraîner. Entre les trajets, le  travail, l’école et les entraînements c’est très compliqué de tout cumuler. Beaucoup abandonnent en court de route, nous avons des entraînements avec des effectifs réduits, et une vraie difficulté à créer des systèmes. Quand à Djugarden toutes les filles s’organisent autour du Hockey, ici le Hockey s’organise autour de sa vie professionnelle. Et toutes les joueuses suisses de Neuchâtel n’ont aucun revenu ou compensation de la part du club. 
Plan de match : … et niveau coaching et entraînements, est-ce que tu peux nous dire comment cela fonctionne ? (comment d’organise une journée type pour toi).
A Neuchâtel je travail à 80% en tant qu’assistante dans un bureau d’étude au GVH St-Blaise avec mon coach Yan Gigon. Ce travail me permet de m’absenter pour mes regroupements avec l’Equipe de France. La journée de travail finie, direction la box pour une heure de hors glace avec les filles présentent. Nous enchaînons avec 1h15 d’entrainement avec notre coach/entraîneur Yan Gigon et son assistant Charlie Oppliger. Les jours ou il n’y a pas d’entrainement je me suis inscrite dans une box de crossfit ou bien je profite du lac de Neuchâtel à deux pas de la maison avant qu’il ne fasse trop froid. Les week-ends sont eux aussi bien chargés parce que nous avons souvent un voir deux matchs par week-end. Pas vraiment le temps de m’ennuyer dans tout ça.

Plan de match : Les statistiques avancées sont en plein boom dans le hockey moderne, qu’en est-il dans ton équipe de Neuchâtel ? 

Vue que le hockey Féminin est constitué en grande partie de personnes bénévoles, les statistiques en sont toujours aux basiques dans la ligue.
Plan de match : Es-tu satisfaite de ton début de saison ? (1 but, 2 assistances en 5 matchs). 
Nous avons commencé nos 4 premiers matchs avec beaucoup d’intensité mais sans réussir à faire un match de 60 minutes et des scores très serrés. Le match le plus intense était contre Zurich, menées 4-0, nous sommes revenues à quatre partout mais nous avons perdues en prolongation 5/4. Puis le weekend dernier a été un passage à vide de l’équipe ou nous perdons 7/0 et 7/1 consécutivement. (Malgré  un bon match contre  Lugano mais nous avons pris trop de pénalités). Ce dernier weekend a été une prise de conscience, il ne faut pas baisser les bras et rebondir. Pour ma part je pense avoir bien débuté ce début de championnat, avec comme objectif de faire toujours mieux.
Plan de match : Quels sont les objectifs de Neuchâtel et pour toi cette saison ?
Il y a deux objectifs principaux cette saison pour la NHA. Le premier étant de se qualifier pour le carré final de la Coupe de Suisse ou nous savons déjà que nous devrons affronter Reinach pour s’y qualifier (une autre équipe de ligue A). Et le deuxième objectif est d’atteindre les playoffs et pourquoi pas cette saison une finale de championnat.
Plan de match : Peux-tu me décrire en trois mots Lore Baudrit ?
Pour moi Lore est une athlète qui a une éthique de travail exemplaire, une puissance de shoot et une implication pour cette deuxième famille inégalable.
L'auteur
Rédacteur en chef, éditorialiste
Contributeur pour Hockey Hebdo depuis plusieurs années. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015.
×
Rédacteur en chef, éditorialiste
Contributeur pour Hockey Hebdo depuis plusieurs années. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015.

Laissez un commentaire

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share