Hors-jeuInterviews

[Dossier Médias et hockey] Alexis Fremont -Réalisateur 1•2•7•8 réalisation(s) : « Il manque un championnat assez dense pour justifier un feuilleton ».

Cette semaine Plan de Match vous propose un dossier de fond sur la médiatisation du hockey sur glace en France. Quelles sont les audiences du hockey ? Comment s’organise la production d’un match et combien cela coûte ? Alexis Fremont, réalisateur TV a répondu à nos questions.

Plan de match : Comment est perçu le hockey dans le milieu des médias sportifs ?

Globalement c’est un sport mineur mais qui n’est pas aussi exotique que le twirling bâton ou les boules lyonnaises. Il y a pas mal de journalistes sportifs qui, à titre personnel, suivent de loin la NHL voire la Magnus s’ils ont la chance de venir d’une ville historique du hockey ; de là à obtenir de l’exposition médiatique, peu s’y essayent et aucun n’y arrive (sourire).

Plan de match :  Comment évolue l’audience du hockey ?

Les audiences stagnent : entre 100 000 et 140 000 pour les meilleures audiences de l’année sur une chaîne gratuite quand la moyenne annuelle de la case est à plus de 170 000. Mais les plus mauvaises audiences sont de l’ordre de 50 000. Pour donner quelques chiffres tangibles voici ce que cela donne sur les dernières audiences ; moins de 100 000 téléspectateurs pour la Magnus en 2018. 70 000 pour l’Equipe de France en amical en 2018 ou bien encore 85 000 pour les championnats du monde à Copenhague en 2018. Pour l’année 2019, il y avait en moyenne 70 000 téléspectateurs pour l’Equipe de France en amical et 140 000 pour les championnats du monde à Kosice en Slovaquie. Malgré tout ces audiences nous donne un point positif (tout relatif vues les faibles audiences) : le hockey est vendeur sur un public jeune et masculin, cible du diffuseur. (H 15-49 : 1,32 pda globale / 4 ans et + : 0,61 pda globale).

le hockey est vendeur sur un public jeune et masculin, cible du diffuseur.

Plan de match :  Quels sont les coûts de production ?   

Pour un dispositif tel que la finale Magnus 2018 prévue (donc budgétée) sur 7 matches, c’est 42 000 € par match dont 35 000 € de technique, 3 000 € de transmission et 2 000 € de logistique. Tous ces coûts s’entendent hors coûts éditoriaux c’est à dire les salaires et la logistique des commentateurs et chef d’édition. Le dispositif était prévu ainsi, 10 caméras, 6 cadreurs, 1 car régie premium et enfin 2 opérateurs ralentis.  En 2019, le budget alloué par match a été revu nettement à la baisse, une sorte de dispositif « low cost », il se décompose comme suit 18 000 € dont 16 000 € de technique et 1000 € de logistique, toujours hors coûts éditoriaux. Techniquement le dispositif a également été revu à la baisse avec 6 caméras, 4 assistants cadreurs, 1 car régie automatisé Vibox et enfin 1 opérateur ralentis. 

Plan de match : Aujourd’hui, Fanseat diffuse le hockey français avec une qualité moyenne, est-ce la meilleure solution pour le hockey ?

Aujourd’hui, Fanseat s’appuie sur la technologie Playsight, qui fonctionne sur une base de stitching (c’est à dire un recadrage numérique) dans du 8K. Il existe une autre solution concurrente il s’agit de Pixellot. Cette solution semble plus souple, elle permet notamment de recadrer a posteriori d’autres valeurs dans le 8K. C’est un flux pour toutes les patinoires à l’image de ce qui est fait en National pour le football. Pour les marchés à enjeu ou à potentiel, il faut prendre un dispositif plus broadcast avec des opérateurs plus expérimentés : servir un produit de basse qualité est plus contreproductif pour ce sport que de ne pas le présenter du tout.  

Plan de match :  Que manque-t-il au hockey pour se vendre sur des chaines comme Eurosport, BeIn … ?  

Il manque des mécènes à l’échelle nationale qui rentabilisent l’investissement en production malgré les audiences qui seront fatalement légères au commencement. Il manque un championnat assez dense pour justifier un feuilleton tout au long de la saison. Il manque un patron de rédaction ou de chaîne qui soit passionné et puisse tenir bon malgré les audiences légères pour installer le produit. Il manque enfin une équipe de France qui arriverait à faire des exploits sur une base régulière lors des championnats du monde ou les Jeux Olympiques, comme l’Equipe de France de foot, de volley ou encore de hand qui ont permis de faire exploser les audiences et les vocations.

L'auteur
Rédacteur en chef, éditorialiste
Contributeur pour Hockey Hebdo depuis plusieurs années. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015.
×
Rédacteur en chef, éditorialiste
Contributeur pour Hockey Hebdo depuis plusieurs années. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015.

Laissez un commentaire

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share