InternationalInterviews

Plongez au cœur de la plus grande équipe féminine à Saint-Pierre et Miquelon.

Le hockey féminin ne cesse de se développer en France. Et pourtant, ce n’est pas en France métropolitaine que l’on retrouve la plus grande équipe féminine. Direction le club de hockey sur glace de Saint-Pierre et Miquelon où l’on a échangé avec Marcy FOLIOT vice-présidente des Harfangs.

Le hockey sur glace à Saint-Pierre et Miquelon

Saint-Pierre et Miquelon est situé à proximité du Canada. L’archipel comprend plusieurs îles :
Saint-Pierre (5 500 habitants), Miquelon-Langlade (600 habitants), ainsi que l’Ile aux Marins et plusieurs îlots inhabités. Autant dire que le nombre d’habitants n’est pas très élevé. Et pourtant… Là-bas, la culture du hockey sur glace est bien présente que ce soit chez les hommes ou
chez les femmes.

Plan de match : Quelle est la culture du hockey à Saint-Pierre et Miquelon ?
Marcy FOLIOT : Il y a une vraie culture du hockey à Saint-Pierre et Miquelon dû à notre proximité vers le Canada et les États-Unis. Que ce soit chez les très jeunes, ados, adultes et même seniors, la pratique du hockey est très bien représentée sur notre archipel. Nous regardons avec
beaucoup d’attention et de plaisir les matchs de la NHL également ! Il y a deux clubs séniors qui s’affrontent ici chaque année en championnat, mais aussi beaucoup d’équipes loisirs et une seule équipe féminine les HARFANGS qui comptabilise 42 joueuses en loisir. La plus grande équipe féminine française En France métropolitaine, nous avons plusieurs équipes féminines qui évoluent au sein du championnat féminin Elite. Au total, ce sont 11 équipes qui s’affrontent, dont certaines regroupent
plusieurs clubs. Le hockey féminin évolue petit à petit.
Et pourtant, malgré le nombre de joueuses qui évoluent, c’est de l’autre côté de l’Atlantique que l’on retrouve la plus grande équipe féminine. Une équipe qui est née il y a… 4 ans !

Plan de match : D’où est venue l’idée de création de l’équipe féminine ?

Marcy FOLIOT : L’association des HARFANGS a vu le jour en 2016 à l’initiative d’une poignée de jeunes femmes très motivées et passionnées de hockey sur glace qui ont décidées de ne plus être seulement spectatrices des matchs de hockey mais bel et bien actrices de ceux-ci. L’association a grandi en nombre depuis cette année-là. Aujourd’hui, notre présidente est Maïwenn HELENE qui succède cette année à Adeline CUZA. Elle est également joueuse chez les HARFANGS, une défense redoutable (rire).

Plan de match : Aujourd’hui, quel est l’âge moyen de l’équipe ?

Marcy FOLIOT : Parmi nos membres notre cadette est âgée de 21 ans et notre joueuse la plus âgée a 44 ans, notre doyenne de 50 ans est partie cette année sur la métropole.

Plan de match : Le tarif de la licence fait souvent débat. Qu’en est-il pour les joueuses des Harfangs ?

Marcy FOLIOT : Nous sommes une association féminine de hockey loisir non licencié. Nous payons une cotisation de 60 euros par joueuse par saison.

Plan de match : Concernant les rencontres, quelle est votre organisation ?

Marcy FOLIOT : Nous rencontrons, pour des matchs amicaux, l’association du hockey Fulmar les Vikings, qui chaque année depuis notre création nous épaule et nous soutient beaucoup, un grand merci à eux ! Un bouche à oreille fructueux. L’équipe n’a pas eu besoin de réaliser de grandes démarches pour recruter. Le maître mot : le bouche à oreille !

Plan de match : Quelle communication a été mise en place dès 2016 ?

Marcy FOLIOT : Pour le recrutement de nos membres le bouche à oreille a été très efficace. Mais également grâce à des actions comme pour la journée de la femme qui a permis une découverte de cette discipline pour certaines femmes de Saint-Pierre et une action organisée par la ligue de hockey sur glace de Saint-Pierre avec monsieur Patrick FOLIOT. Notre ancien bureau
avait pris contact avec un club féminin canadien les TOMCATS de Saint John de Terre Neuve afin de réaliser notre premier tournoi sur le sol canadien fin Mai 2019 qui s’est avéré être un vrai succès tant sur le plan sportif qu’humain. Ce qui a donné suite au fameux tournoi de Saint-Pierre
en janvier cette année où nous avons invité les TOMCATS chez nous. Cet évènement a attiré beaucoup de monde et donc beaucoup de nouvelles recrues.

Plan de match : Concernant le mineur, arrivez-vous à recruter des filles ?

Marcy FOLIOT : Au sein de la section mineure de l’archipel, quelques filles s’essayent à la pratique du hockey, moins en nombre que les garçons mais très motivées ! Cette année, l’équipe s’est vu refuser des adhésions par manque de temps de glace et de place ! Des adaptations ont été réalisées afin de permettre aux joueuses d’évoluer entre elles.
Cependant, avec 42 joueuses sur la glace, pas évident de s’organiser. Tout est mis en œuvre pour préparer la prochaine saison et permettre aux joueuses d’évoluer entre elles. L’équipe s’agrandit, les joueuses se forment, tout est réuni pour obtenir une belle équipe féminine et promouvoir le hockey féminin à travers la France mais aussi à l’international !

Vous souhaitez participer au projet Plandematch ? Tipez-nous !

L'auteur
Ancienne joueuse de hockey. Passionnée par le hockey et fan de hockey féminin.
×
Ancienne joueuse de hockey. Passionnée par le hockey et fan de hockey féminin.
Latest Posts

Laissez un commentaire

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share