Equipes de FranceInternationalInterviews

Le TQO est l’objectif numéro un pour moi cette saison!

Dans le cadre de notre semaine de l’équipe de France, nous souhaitions avoir la vision d’un des cadres de l’équipe. Il n’était pas présent en 2019, il joue en Russie à l’AK Bars, Stéphane da Costa a répondu à nos questions : sa vie en Russie, sa vision du hockey Européen et Nord-Américain, ses objectifs et le futur de l’équipe de France.

Plan de match : Tu vis depuis plusieurs années en Russie, comment se passe la vie là-bas ? Comment est perçu le hockey ?

La vie en Russie est différente dans chaque ville. Dans les grandes villes, et notamment les villes où il y a une équipe en KHL, la vie est très plaisante. Pour ma part, j’ai joué que dans de grandes villes qui sont de très belles villes, à part Yaroslavl qui est plus petite mais qui a son charme aussi. Les gens sont de très grands fans de hockey. C’est pour moi le sport le plus populaire en Russie.

Plan de match : Au quotidien, à quoi ressemble la vie de Stéphane da Costa ? (entraînement glace / hors glace / temps libre)

Mes journées sont très différentes si c’est une journée de match ou une journée d’entraînement. Pour ma journée avec un match: c’est réveil, petit déjeuner, réveil musculaire, entraînement, repas, sieste et préparation pour le match avec une routine qui est souvent la même avec les mêmes habitudes. La journée d’entraînement c’est plus facile avec un entraînement le matin, une habitude de faire une petite musculation et faire mes sprint sur le vélo pour garder un rythme élevé pour le cardio et repos le reste de la journée car on a souvent des matchs tous les deux jours.

Plan de match : cela fait maintenant plusieurs saisons que tu es en Russie, as-tu appris le Russe ?

C’est une langue assez difficile, mais j’ai appris l’alphabet. Je comprends pas trop mal car c’est assez proche du Polonais et j’ai des bases de Polonais. Tout ce qui est du langage de hockey, je comprends à peu près tout.

Plan de match : Le hockey en Russie c’est le sport national, comment vis-tu dans cet environnement ?

C’est très plaisant de jouer dans un sport où les gens sont très connaisseurs et supportent à fond notre équipe.

Plan de match : Tu as pu affronter à plusieurs reprises un grand joueur Russe à savoir Pavel Datsyuk, c’est compliqué de jouer contre lui ?

Pavel Datsyuk est un joueur exceptionnel encore à son âge. Il est moins percutant qu’avant mais peut quand même montrer des choses incroyables. Il est très bon dans la protection du palet et très bon aux engagements. Il a aussi une vision et un QI du hockey qui est hors du commun.

Plan de match : Toi qui a connu la NHL et la KHL, quelles sont les grandes différences entre les 2 ligues en termes de style de jeu ?

Bien sûr, la taille de la glace est différente même si certaines équipes ici en KHL commencent à jouer en taille américaines. Le jeu est assez technique et je trouve beaucoup plus tactiques en KHL qu’en NHL. On peut voir beaucoup plus de trappes, et de schéma tactique défensif.


Plan de match : Est-ce que tu changerais quelque chose à ta carrière pour pouvoir jouer en NHL ?

Oui et non. Je n’ai pas eu la chance de faire une grande carrière en NHL mais bon je ne suis pas déçu, c’est la vie du sport de haut niveau. J’ai la chance de jouer dans une très bonne ligue comme la KHL et je m’y plaît énormément ici.

Plan de match : Tu as également joué en Suisse, tu serais prêt à y retourner peut-être en fin de carrière ?

Peut être un jour oui, j’ai très bien aimé la vie à Genève et le club m’a accueilli très chaleureusement. J’y garde un très bon souvenir mais pour l’instant je me consacre à ma carrière ici en KHL.

Plan de match : Passons maintenant à l’équipe de France, quelle est ta vision du hockey Français en termes de classement et d’évolution depuis quelques années ?

Je pense que ces deux dernières années, nous avons subi quelques pas en arrière dû aux absences et à la fin de carrières de joueurs plus anciens et importants pour l’équipe de France tels que Huet, Meunier, Y. Treille, Amar, Bachet et d’autres.

Plan de match : Que penses-tu de la méthode Bozon ?

Je pense qu’il a vu que notre équipe était plus compétitive niveau talent, donc il veut jouer un hockey plus attractif pour les joueurs et les spectateurs. Ça prend du temps pour s’habituer mais nous verrons comment ça va fonctionner par la suite.

Plan de match : cette année 2021 est critique pour l’équipe de France, le TQO fait partie de tes objectifs cette année ?

Le TQO est définitivement l’objectif numéro un pour moi et notre génération de joueurs un petit peu plus vieux. Nous avons manqué les JO depuis que notre génération est arrivée malheureusement.

Mon autre objectif est bien sûr de gagner la coupe Gagarine. C’est l’objectif numéro un de ma carrière en KHL.

L'auteur
Rédacteur en chef, éditorialiste
Suiveur de la Magnus. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015. Fan de statistiques avancées ou non.
×
Rédacteur en chef, éditorialiste
Suiveur de la Magnus. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015. Fan de statistiques avancées ou non.

Laissez un commentaire

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share