Ligue Magnus

Gap s’impose à l’Aren’Ice…

Hier soir à l’Aren’Ice avait lieu le match entre les Rapaces de Gap et les Jokers de Cergy. Sur le score de 2-8, les visiteurs se sont largement imposés face à des franciliens en pertes de repères, pris dans la tempête. C’est ce que nous aurions pu écrire… Pourtant, lors de la présentation du match, nous évoquions un match serré. Mais alors pourquoi ce score final, que s’est-il passé ?

Dès l’entame de match les Jokers décident de mettre un peu d’intensité dans ce match. Ils ont d’ailleurs la première occasion, Junca, le gardien des Rapaces est dans d’excellentes dispositions. Cependant sur la séquence suivante, les visiteurs ne laissent pas passer leur chance et ouvre la marque par l’intermédiaire de Paul Joubert qui tourne derrière la cage, Trystan Tricoche ne se déplace pas assez vite et c’est 0-1. Ce début de match est frustrant pour les Jokers, d’autant plus qu’à peine une minute plus tard, c’est au tour de Fabien Colotti de doubler la mise. La confrontation n’est vieille que de trois minutes et le score est de 0-2.

Pendant tout le le première tiers temps, les deux équipes se rendent coup pour coup et le match est très serré. Alors qu’il ne reste que deux minutes à faire, Paul Joubert s’offre un doublé avec un tir du haut du cercle droit, 0-3. Ce net avantage pour les Rapaces, sera réduit par Jesse Pelamo d’un tir près du slot une minute plus tard. A noter que les buts anticipés pour Cergy à la fin du premier tiers sont à 0.87xG contre 0.8xG pour Gap.

Sur la carte des tirs du premier tiers, Cergy voit ses tirs précis dans la zone de danger. La clé de ce tiers c’était devant le filet.

Il n’en faut pas plus à Jonathan Paredes pour prendre une décision importante, partir dans la période médiane avec le gardien numéro 4 dans l’organisation Rémi Husson. Ce dernier est également le préparateur physique de l’équipe… La possession en ce début de tiers est du côté de Gap, mais les actions les plus dangereuses sont du côté des franciliens. Ces derniers manquent cruellement d’efficacité et font face à un très bon Julian Junca. Il n’en faut pas plus aux visiteurs pour punir coup sur coup les Jokers. A la vingt-huitième minute, Colotti s’offre un doublé d’un tir du milieu des cercles. A la vingt-neuvième, Chapuis bat Husson du côté droit du slot et Gutierrez inscrira le même but à la trente-quatrième minute. Cette période médiane se termine avec un score fleuve de 1-6 pour les Rapaces. A noter que depuis le match face à Grenoble, les hauts-alpins sont très efficace devant le but, cela leur avait manqué face à Cergy au match aller.

En cette fin de tiers, Cergy mène toujours sur les buts anticipés avec 2.21xG vs 1.89xG. Par contre la possession est clairement Gapençaise sur tiers. Ils ont un Corsi supérieur aux Jokers.

Ce deuxième tiers est plus équilibré entre les deux équipes et Gap se montre encore plus dangereux dans la zone de vérité.

Depuis la mi-match, Cergy met moins la crosse sur le palet et la possession est Gapençaise, elle le restera dans le dernier tiers. Gap en profitera pour peaufiner ses statistiques avec deux nouveaux buts de Dimitri Thillet et de Romain Gutierrez, portant le score à 1-8. En toute fin de match, Pierre-Charles Hordelalay viendra marquer un but anecdotique alors que les Jokers sont en avantage numérique. En effet Mathieu Guertin a terminé une mise en échec qui a totalement sonné Louis Petit qui reste de longue minute sur la glace. A noter enfin l’entrée sur la glace d’Aurélien Bertrand qui est sorti de sa retraite pour aider les Rapaces.

Sur cette carte des tirs on voit que Cergy tir beaucoup mais de loin, sans réel danger pour le gardien déjà très bon de Gap. Les Rapaces eux sont toujours plutôt bien placés.

Sur l’ensemble du match, les deux équipes sont très proches avec 3.65 et 3.61xG. Cependant, la possession a tourné à l’avantage de Gap a partir de la mi-match. La solidité de la défense et une bonne prestation de Julian Junca a permis à Gap d’engranger de la confiance. Le score ne reflète pas ce qui s’est passé sur la patinoire. Gap peut en retirer des enseignements, lorsqu’ils jouent solidement en défense et près du slot c’est une équipe redoutable. Quant à Cergy, il ne faut pas tout jeter mais il faut espérer que les blessés reviennent vite dans l’alignement sinon la fin de saison risque d’être douloureuse. L’avantage numérique de Cergy est indéniablement une de ces forces sur cette saison et cela s’est vérifié ce soir.


La Zone mixte :

Eric Blais – coach des Rapaces de Gap.

Aurélien Bertrand – Gardien des Rapaces de Gap.

Jonathan Parédès – Coach des Jokers de Cergy.

L'auteur
Rédacteur en chef, éditorialiste
Suiveur de la Magnus. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015. Fan de statistiques avancées ou non.
×
Rédacteur en chef, éditorialiste
Suiveur de la Magnus. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015. Fan de statistiques avancées ou non.

Laissez un commentaire

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share