Equipes de France

Quels enseignements tirer suite aux premiers rassemblements des Equipes de France ?

La semaine dernière avait lieu les premiers rassemblements des équipes de France féminines, U20 et séniors hommes. Cela lançait leurs saisons, il est important de comprendre pourquoi c’est une réussite, il va falloir désormais concrétiser dans les semaines et mois à venir.

Tout d’abord l’Equipe de France féminine jouait le tournoi des six nations en Slovaquie face à des nations de bon. La France a une nouvelle fois montré qu’elle était compétitive, même si le premier match a été compliqué face au pays hôte. Ce que l’on peut retenir c’est le retour d’Anouck Bouché qui s’illustre avec une assistance.

Par ailleurs le pôle France est bien organisé cette année avec l’arrivée de jeunes joueuses en sénior : Lucie Turcotte, Julia Mespledes et Anae Simon. Ce trio a bien paru avec notamment un magnifique but de Julia Mespledes face à la Norvège. Les plus jeunes ont été intégrées au groupe sénior et ne seront pas alignées sur les U18 par exemple.

Privées d’Estelle Duvin et Chloé Aurard nos féminines ont réussi leur tournoi et lancent parfaitement leur saison. Prochaine étape en décembre à Sotchi avec des équipes d’un niveau plus élevés. Nos Françaises retrouveront la Hongrie qui est une équipe de niveau équivalent à la France comme nous le précisait Emmanuel Colliot par téléphone.

Nos U20 hommes eux jouaient à la maison, à Vaujany. Ce premier rassemblement avait valeur de test grandeur nature avec la confrontation contre l’Italie et la Hongrie qu’ils retrouveront à Kiev en décembre [championnat du monde D1B].

Nous avons pu échanger avec Pierre Pousse sur ce rassemblement. Le staff avait préparé ce premier rassemblement dès l’été. Ils ont travaillé sur la vidéo avec Alexandre Rouillard et sur le mental avec un coach mental. Pierre Pousse nous a confié qu’il était très satisfait du travail effectué à l’entrainement et pendant ce tournoi. Le groupe se constitue bien et écoute les consignes du coach. Ces matchs sont une vraie satisfaction pour nos U20 qui abordent les championnats du monde D1B avec confiance. Collectivement cela prend forme, individuellement nous pouvons noter le travail de Paulin Mainot. Enfin le staff a pu utiliser de façon précise les statistiques avancées grâce au travail d’Alexandre Rouillard et Alexis Billard. C’est une aide dans la prise de décision, cela permet d’affirmer au d’infirmer les choix du coach nous confiait Pierre Pousse. Thibaud Châtel, de Magnus Corsi, a de nouveau accompagné le staff pendant ce tournoi à Vaujany, il avait déjà accompagné les U20 la saison passée.

Enfin nos séniors hommes étaient en Lettonie pour un premier rassemblement suite à Kosice. Tout le monde attendait se rassemblement. Philippe Bozon le premier qui nous a confié au téléphone avoir eu un été long et studieux, le staff a également travaillé avec un coach mental pendant l’intersaison.

Résultat : beaucoup d’échanges entre les joueurs et avec le staff. Selon le sélectionneur, il était nécessaire de mettre les choses sur la table, écouter les joueurs. Le jeu a été simplifié, l’intensité était forte. Le groupe a bien vécu ce rassemblement et en ressort consolidé. C’est de bon augure pour les prochaines échéances. L’absence de Stéphane Da Costa n’est pas lié à un différent avec le staff de l’Equipe de France, un imprévu de dernière minute l’a empêché de se joindre au groupe France.

Ces premiers rendez-vous de la saison pour nos équipes de France sont de bon augure. La dynamique est enclenchée pour une belle saison 2019-2020, désormais il va falloir concrétiser ces débuts intéressants.

L'auteur
Rédacteur en chef, éditorialiste
Contributeur pour Hockey Hebdo depuis plusieurs années. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015.
×
Rédacteur en chef, éditorialiste
Contributeur pour Hockey Hebdo depuis plusieurs années. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015.

Laissez un commentaire

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share