InterviewsLigue Magnus

Les Boxers dans l’expectative pour la saison prochaine

Dans le cadre de notre revue des clubs nous avons contacté les Boxers de Bordeaux pour faire un point sur la situation : quid du budget ? Le fonctionnement du club, le début de saison idéal, le staff et la formation, Stephan Tartari a répondu à nos questions.

Plan de match : Comment constituer le budget alors que les temps deviennent compliqués ?

Aujourd’hui notre budget n’est pas encore finalisé. Nous ne savons pas encore lorsque la saison reprendra, ni combien de matchs comptera cette saison. Nous sommes vraiment dans l’expectative. C’est aussi pour cela que nous avons tout mis sur pause que ce soit les abonnements grand public ou les abonnements VIP. Nous allons continuer nos démarches envers nos partenaires pendant l’été. Il était important pour nous de laisser respirer nos 180 partenaires pendant cette période compliquée de confinement. Nous avons gardé le contact, notamment grâce à notre cellule commerciale et notre président qui s’implique beaucoup. Notre objectif est malgré tout de développer les partenariats.

Plan de match : Pensez-vous avoir le même budget que la saison passée ? Est-ce que les autres sports ont un impact pour vous à Bordeaux.

C’est notre objectif, nous avions un budget de 2 millions d’euros tout compris. Nous souhaitons avoir le même niveau en termes de masse salariale. Nous étions entre la 5 ème et 10 ème place en Magnus. Je parle en masse salariale nette, c’est-à-dire hors logements et à-côtés (voitures, par exemple). Pour nous cela équivaut à près de 15 logements pour nous et le tarif des logements à Bordeaux n’est pas le même qu’à Gap ou Grenoble par exemple. Il faut savoir que pour un étranger le logement fait partie de la négociation avec le joueur. Le coût est différent si le joueur vient seul, avec sa copine ou s’il a des enfants.

Bordeaux est une ville de sport avec les Girondins qui sont une institution et l’U.B.B qui fonctionne pas mal. Nous souhaitons renforcer notre place dans le cœur des bordelais. Cela passera par de meilleurs résultats. Actuellement côté football ce n’est pas au beau fixe et nous pourrions récupérer quelques partenaires.

Plan de match : Au regard de la situation, vous allez devoir faire des économies ?

Oui, très clairement. Nous sommes entrain de réfléchir à tout cela tant sur la partie administrative que sportive. Nous n’avons pas le choix. Nous réfléchissons aussi à faire des économies sur les prestations pendant les matchs à Mériadeck. Rien n’est encore complètement acté mais c’est une réflexion globale que nous avons actuellement.

Plan de match : Pour vous quel retour idéal de la Magnus ?

Début octobre serait parfait, tout d’abord parce que nous pourrions finaliser les partenariats en septembre pour être serein sur la saison prochaine. Il va nous falloir adapter nos business plans.

Octobre aussi parce qu’en septembre ce n’est pas idéal en termes de billetterie. Entre début septembre et fin octobre on peut passer du simple au triple sur la billetterie. En débutant la saison début octobre, avec le décalage des championnats du monde au 9 mai l’année prochaine, nous pouvons faire 44 matchs ce qui serait vraiment bien. Nous sommes entrain de discuter de tout cela avec la commission Magnus.

Plan de match :  Quels objectifs pour les Boxers en Magnus ?

Notre objectif reste le même être dans les play-offs avec une équipe différente. Sur la saison 2019-2020 nous avions une équipe plutôt homogène, nous avons terminé sixième comme la saison précédente avec des moyens moins important. Pour la saison à venir nous avons fait un bon recrutement, le marché nous a permis de faire de bonnes affaires et nous avons changé notre philosophie. Nous aurons deux lignes plus offensives, articulées autour de joueurs venant de l’étranger ; et deux lignes plutôt travailleuses. Nous avons une belle ambition qui est partagée par nos anciens et nos recrues.

Plan de match : Comment s’organise le staff des Boxers pour la saison prochaine ? Quelles sont les méthodes utilisées (statistiques avancées, cryothérapie…) ?

Comme la saison passée nous avons un Manager général, un coach, un assistant coach et un chef matériel. Nous aurons également un préparateur physique plein temps. Nous n’avons pas de coach vidéo, ce sera Olivier et Julien qui géreront la vidéo. Nous avons également un entraîneur de gardien qui interviendra régulièrement. Sur les méthodes utilisées nous avions utilisé la cryothérapie il y a quelques saisons mais cela doit être récurrent et le coût est important. Vu le contexte c’est une méthode que nous ne souhaitons pas pérenniser pour le moment. Ce n’est pas une priorité. Les statistiques avancées nous regardons avec Olivier attentivement le très bon travail que fait Magnus Corsi.

Plan de match : … et utiliser un logiciel de statistiques avancées ?

Comme beaucoup nous avons été approchés par Iceberg la saison dernière mais nous n’avons pas donné suite. Nous utilisons un logiciel de découpage vidéo actuellement. C’est une méthode que l’on regarde avec attention mais cela a un coût. Nous sommes en train de voir si cela est possible pour nous mais là encore ce n’est pas une priorité.

Plan de match : Les Boxers et la formation et son hockey mineur ?

Sur la partie formation et hockey mineur nous accusions un retard par rapport à d’autres clubs français. Cependant depuis deux ans nous avons accéléré nos investissements sur le sujet. Nous avons créé une équipe U20 et nous sommes en élite. On a gagné la poule D, la saison prochaine nous ferons face à des équipes U 20 d’un autre calibre et c’est très bien pour nos jeunes joueurs pour de prendre de l’expérience. La problématique à laquelle nous faisons face est que les déplacements sont souvent très longs. Ce n’est pas simple d’organiser l’emploi du temps de nos jeunes. Néanmoins, nos jeunes Français formés ici ne sont plus obligés de quitter Bordeaux pour compléter leur développement. A titre d’exemple nous avions trois jeunes dans le groupe pro la saison passée. L’année prochaine on pourrait en avoir plus. C’est une bonne progression.

Enfin nous avons également investit sur les U 17 qui sont désormais en élite depuis l’année dernière. Ceci est possible grâce à la bonne implication du hockey mineur à Bordeaux. C’est important pour le développement à long terme du club.

Nous vous invitons à lire également l’interview fleuve d’Olivier Dimet sur HockeyArchives ici

L'auteur
Rédacteur en chef, éditorialiste
Suiveur de la Magnus. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015. Fan de statistiques avancées ou non.
×
Rédacteur en chef, éditorialiste
Suiveur de la Magnus. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015. Fan de statistiques avancées ou non.

Laissez un commentaire

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share