Ligue MagnusStatistiques Avancées

Les Jokers ne peuvent rien face à des Dragons affamés !

Hier soir, les Jokers défiaient les Dragons de Rouen à l’Aren’Ice. Après trois semaines sans jouer, l’armada Rouennaise pouvait tomber dans le piège d’une équipe qui était en pleine confiance jusqu’à présent avec trois victoires de rang. Retour sur un match intense.

Avant même le début du match, les Jokers ont bien senti que ce match ne serait pas facile. En effet, dès l’échauffement le gardien Danny Tirone semble se blesser, Trystan Tricoche est alors envoyé dans la mêlée. Pour le tout jeune gardien, la situation ne doit pas être facile à gérer. Il s’agit là de son premier match en ligue Magnus, face à l’armada Rouennaise sans s’être préparé mentalement…

Les Jokers souhaitent mettre de l’intensité dans ce match dès les premières secondes, ils obtiennent les deux premiers tirs à la cage. Cependant sur la première possession Rouennaise, Trystan Tricoche ne devait pas être dans son match, Anthony Guttig se présente devant lui et met le palet au fond des filets. C’est 0-1 après tout juste trente trois secondes. Le match risque d’être long. Nous pouvons voir sur la carte des tirs de cette période que les deux équipes arrivent à trouver des opportunités dans le slot, avec une part plus importante pour Rouen. Cependant, les Jokers tiennent le choc, une bonne partie de la période. Ils encaissent deux buts rapides en toute fin de tiers, cela a impacté leur mental. Ils retraitent aux vestiaires avec un déficit de trois buts. A noter que la possession n’est « que » de 57% pour Rouen à la fin de cette période initiale.

La période médiane démarre sur les chapeaux de roues, les Dragons ont décidé d’accélérer et les Jokers sont encore sonnés par la période initiale.

Les Jokers n’arrivent pas à mettre la crosse sur le palet, c’est une véritable démonstration des Dragons sur la glace de l’Aren’Ice. Ils ajouterons deux buts supplémentaires pendant cette période. A noter que comme face à Gap, les Jokers sont perdus dans cette seconde période. La carte des tirs est révélatrice à plus d’un titre. Les actions les plus dangereuses pour les Jokers l’ont été en désavantage numérique et relativement éloignées du slot ; à l’inverse les Dragons ont fait feux de tout bois dans le slot de Trystan Tricoche. Le match est à sens unique, la possession des Dragons est de 70% sur ce tiers. Les locaux rentrent aux vestiaires avec un déficit de cinq buts.

La dernière période de ce match débute avec une envie bien plus forte. Le match semble un peu plus équilibré. Les Dragons ont fait le job pendant les deux périodes précédentes et semblent lever un peu le pied. Cependant, encore une fois, ce sont les Dragons qui marquent les premiers dans les premières minutes de cette période.

Les Jokers ne lâchent pas, ils mettent un peu plus d’intensité sur les Dragons et obtiennent un but pour revenir au score dans ce tiers. Chaque équipe marquera un autre but dans ce tiers. La carte des tirs ici montre que les Jokers accèdent un peu plus au slot du gardien des Dragons.

Les Jokers perdent ce match, cependant sans ce fait de jeu à l’échauffement, le match aurait pu avoir un physionomie différente.

Physionomie du match Jokers vs Dragons

La physionomie du match nous montre que les Jokers ont résisté près de vingt-cinq minutes aux assauts des Dragons. Cependant ils n’ont pas réussi à nettoyer leur slot face à l’attaque Rouennaise. A ce titre, ce qui est récurrent depuis le début de la saison, c’est l’efficacité des Dragons. Ils se projettent parfaitement dans le slot et chaque occasion est une possibilité de but. Ils ont obtenus 4,46xG et en ont marqué 7, Cergy 2.86xG et on en marqué 2. Les trois joueurs étoile de ce match : Roland Vigners, Nicolas Deschamps et enfin Kevin Lorcher avec respectivement 0.88, 0,64 et 0,55xG dans ce match. Prochaine étape pour Cergy dès vendredi à Bordeaux. Il va falloir tenter de rebondir avec l’interrogation sur les gardiens. Rouen a de nouveau dix jours de repos…


Interviews des coachs

Jonathan Paredes (coach Jokers de Cergy) : Oui débuter avec Trystan ce n’était pas le plan initial, Danny s’est blessé pendant l’échauffement… Seb est sur le carreau depuis quatre semaines. Il faut espérer pour la suite que ce ne soit pas trop grave pour Danny. Ce fait de match ça joue dans la tête des joueurs et on prend un but rapide.. La réalité c’est que Rouen a pris 1.5 buts par match depuis le début de la saison c’est forcément compliqué derrière. On s’est effondré après le 3-0. Le troisième tiers, Rouen descend de rythme aussi. Il faudra tirer les bons enseignements de ce match. Tous ces faits font que ça devenait mission compliquée… Malgré tout Trystan a bien fait ce soir. Il arrête deux breaks, c’est ce que j’ai dit à la fin du deuxième tiers. On joue mais on laisse des opportunités à l’adversaire qu’on ne devrait pas laisser… C’était un match sans, Rouen a démontré sa supériorité ce soir… Il faut qu’on améliore notre structuration pour être compétitif à l’avenir. Il ne faut pas jeter tout ce qu’on a fait sur les cinq derniers matchs.

Fabrice Lhenry (coach des Dragons de Rouen): Oui c’est une bon match pour revenir au jeu. On a vu de bonnes choses. On a été très attentiste en zone défensive surtout au premiers tiers. Ce sont des automatismes de match qu’il faut retrouver. Cela faisait presque quatre semaines qu’on avait pas joué. On était mentalement prêt dès le début. J’avais averti que l’équipe de Cergy était sur une bonne dynamique. Ils jouent très bien, ils ont eu de bons résultats sur les cinq derniers matchs. On avait peur de ne pas être dans le rythme, ça s’est bien passé mais on doit encore progresser. Oui marqué d’entré c’est appréciable mais on avait besoin de jouer soixante minutes… A la fin on a commencé à vouloir trop en faire, j’ai été déçu au deuxième tiers parce qu’on a eu la possession mais on a shooté que huit fois à la cage. On a manqué des occasions, Cergy a bloqué des shoots, il faut que nous soyons plus ‘tueurs’ dans ces moments là. Cela se joue sur des détails mais c’est important pour la suite. Dans l’ensemble c’est une bonne prestation des gars. Il faut améliorer le power play par exemple. Maintenant le prochain match est dans dix jours, un nouveau départ.


Galerie photos du match

L'auteur
Rédacteur en chef, éditorialiste
Suiveur de la Magnus. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015. Fan de statistiques avancées ou non.
×
Rédacteur en chef, éditorialiste
Suiveur de la Magnus. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015. Fan de statistiques avancées ou non.

Laissez un commentaire

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share