EditoLigue Magnus

Pourquoi la ligue Magnus ne devrait pas s’arrêter le 22 janvier prochain ? It’s the economy, stupid !

Depuis le début de la saison de ligue Magnus, nous avons chaque semaine une information qui va dans un sens ou dans un autre. Ce qui est certain c’est que cette saison laissera des traces tant sur le plan économique que sportif pour le hockey en France. A Plan de Match, dès les premières semaines de la crise sanitaire qui a impacté le hockey, nous vous proposions une vision de ce qui allait se passer. Avant les fêtes nous avons fait un podcast avec trois clubs de Magnus afin qu’ils partagent leurs sentiments et qu’ils nous donnent de la visibilité sur leurs situations… La ligue a annoncé 18 matchs en janvier 2021 et après ? Aujourd’hui nous allons vous expliquer ce qu’il devrait se passer et pourquoi.

Ce lundi 18 janvier, les présidents de clubs de Magnus se réunissent sous l’égide de la fédération pour prendre une décision quant à l’avenir de la saison du championnat. Depuis quelques jours maintenant nous avons plusieurs visions qui s’affrontent : fin de la saison, une saison blanche ou alors on continue le championnat. Encore une fois, ce n’est pas sur le plan sportif que cela va se jouer mais bien économique. Plusieurs présidents ont fait des sorties dans des médias locaux pour expliquer leur situation compliquée. Devons-nous arrêter ? Devons-nous continuer ? Personne ne sait si la décision qui sera prise sera la bonne. Cependant la décision qui semble majoritaire dans les clubs de Magnus, aujourd’hui, c’est que le championnat va se poursuivre même à huis-clos.

En effet la formule qui semblerait être adoptée est de couper la saison à 22 matchs et non plus 44. Comment s’organisera cette fin de saison ? A raison d’un match par équipe par semaine et ce à huis-clos tant que le public n’est pas admis dans les patinoires.

Cette adaptation changerait également la formule des play-offs avec une formule 3 en 5. Il n’y aurait évidemment aucune descente ou montée sportive, il n’en serait pas de même sur des descentes ou montées administratives… Il est clair que cette année plus que jamais il va nous falloir surveiller les décisions de la CNSCG…

Pourquoi prendre la décision de continuer ?

La réponse est simple, it’s the economy, stupid ! C’est très étonnant de se dire que les clubs veulent jouer pour des raisons économiques puisque plus de la moitié des recettes proviennent de la billetterie… Cependant, la position du ministère des sports est que si vous voulez être éligible aux aides pour la perte de billetterie, il faut jouer… C’est pourquoi il est très probable que la ligue Magnus nous propose encore quelques matchs en février et mars prochain.

Nous l’évoquions juste avant les fêtes lors de notre dernier édito, voici le mode de calcul pour les aides d’état pour la perte de recette.

Comment seront calculées les aides pour les clubs sportifs.

Nous avons également de façon macro retravailler nos projections d’aides potentielles pour chacun des clubs. Notre postulat de départ est de considérer que la saison est amputée de 50% des matchs donc de la billetterie dans le calcul des aides. Voici une projection des aides potentielles pour chacun des clubs. Nous ne prenons pas en compte ici les situations particulières de chacun des clubs, il est possible que nous ne chiffres ne correspondent pas à certaines situation.

[Mise à jour : attention la partie sponsoring n’est pas pris en compte dans les aides de l’état selon la version actuelle. Cela réduit d’autant les aides. Par ailleurs le calcul est fait sur la perte entre la saison N-1 et N].

Chaque club a une situation différente sur le plan économique et ce sera à chacun de travailler avec ses partenaires pour trouver la meilleure solution possible pour repartir du bon pied en septembre 2021 (si tout va bien). Je ne doute pas que les Présidents et les Directeurs Généraux auront un printemps et un été intenses. Ne nous cachons pas derrière notre petit doigt, la situation est compliquée pour tous les clubs.

Cette saison ne ressemble à nulle autre pareille, elle met en exergue la fragilité du modèle économique du hockey en France. Ces dernières années le hockey a avancé à pas de géant dans la professionnalisation mais il reste encore du chemin. Espérons que cet épisode ne ralentit pas plus que de  raison la marche en avant du hockey en France et tout cela ne repose pas uniquement sur le championnat élite. Cette année 2021 est cruciale pour le hockey et il faut regarder vers les équipes de France et les TQO.

L'auteur
Rédacteur en chef, éditorialiste
Suiveur de la Magnus. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015. Fan de statistiques avancées ou non.
×
Rédacteur en chef, éditorialiste
Suiveur de la Magnus. Suiveur accrédité auprès de l’Equipe de France depuis 2015. Fan de statistiques avancées ou non.

Laissez un commentaire

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share